• b-facebook
  • Twitter Round
  • b-googleplus

Une pomme chaque matin éloigne le médecin

02.12.2014

Avec des milliers de variétés à travers le monde, la pomme reste un fruit universel  et symbolique - par excellence. Le terme "pomme" vient d'ailleurs du latin populaire poma, mot qui signifie tout simplement "fruit". C'est dire si elle s'imposa au menu de nos ancêtres. Comme bien souvent, la sagesse populaire, qui avait observé les vertus du fruit défendu, a précédé les découvertes scientifiques. Longtemps on a cru que c'était grâce à sa fameuse vitamine C que la pomme méritait son fameux dicton : "an apple a day keeps the doctor away" (une pomme par jour chasse le médecin). Pourtant, il y a quelques années, les chercheurs ont commencé à découvrir qu'elle contient également de nombreux antioxydants, ouvrant un champ d'action bien plus étendu qu'ils ne l'imaginaient...

Aujourd'hui, on recense au moins quatre bonnes raisons de manger des pommes pour préserver sa santé. 1. Diminuer les risques cardiaques. Les antioxydants contenus dans la pomme, en particulier dans sa pelure, auraient une action directe sur la sphère cardiovasculaire en limitant la tension artérielle et en réduisant la formation des caillots dans le sang, à l'origine des risques d'infarctus et d'AVC. Une récente étude a également mis en évidence une baisse significative du cholestérol pour des femmes ménopausées qui ont croqué une pomme six mois durant : leur taux de "mauvais" cholestérol a baissé de 23 % en moyenne. 2. Garder la ligne. Les participantes de cette même étude ont été récompensées par leur régime "pommes" puisqu'elles ont perdu en moyenne 3,3 kilos. Plusieurs facteurs feraient du fruit un allié minceur efficace : peu calorique, il impacte sur le métabolisme des lipides, possède un effet coupe-faim et régule la digestion. 3. Protéger les poumons. Grâce à leur action anti-inflammatoire, deux à cinq pommes par semaine suffiraient pour réduire l'asthme ou les affections des voies respiratoires. Même chez les fumeurs, les capacités respiratoires pourraient être améliorées par la consommation de pommes. 4. Prévenir les cancers. Le cocktail d'antioxydants qu'elle contient, combiné à sa vitamine C, fait de la pomme un aliment anti-cancer de choix en ralentissant la croissance des cellules cancéreuses, notamment celles du foie, du colon et du poumon. Plus récemment, les chercheurs ont pu démontrer que la consommation de pommes influençait directement la fréquence des tumeurs mammaires. Autant d'incitations à croquer désormais sans vergogne ce fruit défendu ! Il faut la conserver au frais et la consommer de préférence bio, c'est-à-dire sans pesticides, et avec sa peau qui renferme une bonne part de ses vertus.

Tags:

Please reload

Featured Posts

Une pomme chaque matin éloigne le médecin

December 2, 2014

1/1
Please reload

Recent Posts
Please reload